La loi des sphincters
(d’après Ina May Gaskin)

Savez vous que d’après la loi des sphincters, si l’accouchement ne fait pas dans une durée raisonnable, c’est qu’il est ralenti ou entravé par le manque d’intimité, la peur et/ou la stimulation d’une partie du cerveau qui n’est pas la bonne?

Cette loi prend en compte l’importance du caractère affectif, psychologique et spirituel de l’accouchement.

C’est donc bien l’environnement qui est le principal responsable des soucis rencontrés lors de l’accouchement, et pas la mère!!

Le fonctionnement des sphincters

Nous savons que la fonction des sphincters est de se relâcher et de se dilater pour s’ouvrir facilement et suffisamment pour permettre le passage de ce qui doit sortir.
L’élimination et l’accouchement sont 2 fonctions physiologiques qui impliquent l’ouverture de
sphincters. Et comme tout comme les muscles involontaires, les sphincters sont affectés par les émotions.

Les bases de la loi des sphincters

  • Les sphincters (col de l’utérus, vessie, rectum) fonctionnent mieux dans une atmosphère d’intimité, de pudeur, de détente.
  • Les sphincters ne peuvent pas s’ouvrir par la seule volonté et n’obéissent pas aux ordres
  • Quand un sphincter s’ouvre, il peut se refermer brusquement si la personne est contrariée, effrayée, surprise, humiliée ou gênée car l’adrénaline entrave l’ouverture du sphincter.
  • L’état de relaxation de la bouche et des mâchoires est en corrélation directe avec la capacité des sphincters à arriver à dilatation complète.

Pleine de bon sens cette loi, n’est ce pas? C’est la base lorsqu’on propose l’Accompagnement à l’accouchement se déroulant à domicile.

Alors pourquoi ne pas s’appuyer dessus dans les salles de naissances pour les accouchements sans problématiques particulières??

Ce qui facilite l’ouverture des sphincters

Quelques idées pour favoriser l’ouverture du col pendant l’accouchement :

  • rire pour libérer des endorphines.
  • mimer les lèvres de cheval.
  • faire des sons graves avec vibrations en poitrine.
  • chanter.
  • respirer avec l’abdomen lentement et profondément.
  • s’immerger dans un bain chaud pour détendre les muscles.
  • entendre des paroles apaisantes, aimantes et positives.

Pas si compliqué à mettre en place finalement!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*